Menu

Décès et euthanasia du cheval : informations et conseils

0 Comments


Comment tout animal, le cheval peut décéder à la suite d’une maladie ou d’un accident. Lorsque votre cheval meurt, savez-vous ce que vous devez faire ? Dans cet article, découvrez toutes les informations utiles. Découvrez aussi dans quel cas, l’euthanasie est nécessaire.

Ce qu’il faut faire lorsque l’animal décède

Lorsque l’animal décède, vous avez deux choix devant vous : l’incinération ou l’équarissage. L’équarissage est plus recommandé, il consiste à confier la dépouille de votre animal à une société spécialisée. Celle-ci vient récupérer la dépouille chez vous en contrepartie d’un versement d’argent dont le montant peut varier suivant les villes, de la distance et de l’espèce de cheval (cheval de selle, de trait ou d’un poney). La société d’équarissage décide si l’animal peut être consommée ou non. S’il ne peut pas être consommé, sa peau sera extraite, tout comme ses os et la graisse. Vous devez l’appeler dans un délai de 48 heures après le décès. Existe-t-il des formalités à remplir ? Oui, il faut faire une déclaration au Système d’information relatif aux équidés (SIRE), pour leur informer de la disparition de votre animal. La société spécialisée en équarissage peut s’en occuper, vous devez lui fournir le carnet d’identification de l’animal décédé. La crémation, elle, est plus onéreuse et vous ne pouvez pas récupérer les cendres de l’animal.

Quand l’euthanasie est-elle recommandée ?

L’euthanasie est souvent utile mais il s’agit d’une décision difficile. On peut voir cet acte d’une autre manière : une preuve d’amour pour votre cheval. L’euthanasie ne doit pas être envisagée n’importe comment, elle ne doit être pratiquée que si elle représente la dernière et unique solution. Dans les cas suivants, cette pratique est recommandée :

• Une souffrance intermittente de l’animal à cause d’une maladie incurable.
• L’animal présente des lésions internes importantes qui ne peuvent être guéries.
• Ses organes vitaux sont détruits à la suite d’un accident.
• Le cheval est vieux et souffre de maladies chroniques dont les douleurs provoquées ne peuvent être apaisées, etc.

Il es toujours conseillé de demander l’avis d’un vétérinaire, surtout en ce qui concerne la manière d’euthanasier l’animal. En général, il a recours à des injections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *